2056807795_small_1La tête me gratte ces derniers temps. Un peu trop même. Ca se répète tellement que des courbatures me montent aux bras. Nan mais bordel j'ai des puces ou quoi ? 

Je suis épuisée par tant de démangeaisons. Je décide d'agir. Je ne vois pas de puce. Peut-être que je ne supporte plus mon shampooing... Alors j'achète un shampoing bio, au propolis ANTI-DEMANGEAISONS. Je le teste, et le lendemain, cela va beaucoup mieux. Je me gratte un peu moins. Mais ça fait toujours flipper mes collègues.

Le jour d'après, c'est le cou qui me gratte, et re la tête. Le jour d'après s'ajoutent les épaules... Bon là j'en peux plus, je vais me déchirer sur place si je cède à ce trop plein de démangeaisons.

Je chope Kaya le chat, et hop, une pipette d'insecticide dans ta face. Je scrute son pelage. Ouai une puce ou deux. C'est rien du tout, mais c'est ptet la troisieme que je ne vois pas que j'ai chopé MOI. Je commence à réaliser que les puces... ben... hé ! hé ! C'est bien des grosses connasses de bestioles. Bref.

Je vais à la pharmacie. La pharmacienne était accoudée au comptoir en train de lire la composition d'un stick à lèvre du présentoir. Je m'empresse de lui remonter le moral. Je lui dis - Bonjour madame, je pense que j'ai chopé des puces dans les cheveux.

Déjà je ne finis pas ma phrase qu'elle était remontée sur l'étagère de derrière. Elle m'observe avec des yeux ecarquillés. Elle doit se dire que je suis une clocharde chépa. Je lui montre mon cou. Elle frise le malaise. Elle décide finalement de se tourner vers une collègue. Je vois l'autre de loin qui m'observe et qui fait style de réfléchir. Ca dure quelques minutes quand même. Elle revient.

- Ben... vous devriez déjà vous laver avec un savon désinfectant... et puis... à part vous proposer un shampoing anti-puces POUR CHIEN, je ne vois pas.

Je l'attendais. Je me doutais qu'il y avait cette alternative, et je l'envisageais sérieusement tant par sa facilité que par le peu d'inquiétude qu'elle me procurait. Mais quand même, suis-je la seule humaine vivante à avoir ce problème ? Surtout que je n'en ai vu encore aucune, et je ne sens rien se balader sur ma tête, je ne sais pas si j'ai vraiment des puces ! Ma copine du taf m'a scruté le cuir chevelu comme un vrai chimpanzé. Rien, nada. Mon mec aussi. Nada.

Rien à foutre, je vais à Truffault sur le champ. Ils ont un super rayon animalerie. Plein de shampoings anti-puces. Même pour chaton, ce que je prends. Sitôt rentrée, sitôt utilisé. Temps de pause, brossage, relavage, rincage, séchage et... secouage des cheveux et de la serviette dans la baignoire...

Et au fond de la baignoire, 9 petits points noirs fébriles qui tentent l'ultime saut.

AAAAHHHHHHHHHAAAAHHHHHHHHaaaaaahhhhhhAAAAHHHHHHH !!!

Oui vous pouvez être choqués. Mon chat est une grosse POUTE.

Je me rends chez le docteur quand même pour lui dire ce qui m'arrive, car je commence à flipper sur les maladies qui peuvent être transmises. Déjà il explose de rire. Ensuite je lui dis que je me lave au shampoing pour animaux. Il se marre encore. Je lui dis que j'ai peur de mourrir d'une bactérie insoupçonnée. Il sort un bouquin. Alors là, je flippe ! Je lui dis qu'en plus j'ai une boule dans le cou. C'est en fait un ganglion qui s'est formé tellement les piqures sont nombreuses. Et il  s'éclate encore. Au moins, il m'a rassuré avec son comportement. Je ne crains à priori rien. Par contre j'aurais donné du plaisir au gens. C'est cool !

Depuis je fais un shampoing pour chaton tous les deux jours par précaution. C'est que ça rend parano ces bestioles. Je vous jure que je vais finir le flacon ! C'est marrant parce que le bébé basset de ma mère, qui a deux mois, sent la même chose. J'me sens moins seule. Voilà pour les nouvelles ! Que du beau ! Et quel beau !