IMGP5071    J'ai acheté No Impact Man il y a deux jours, suite à plusieurs critiques chez quelques internautes, bouquin dont je n'avais absolument pas entendu parler il y a encore 2 semaines on va dire. Pourtant ça date un peu, et ça a même commencé par un blog. Mais étant donné que j'ai lâché mes habitudes de blogueuse il y a quelques années pour cause de retrouvage de travail, et que je m'y suis remise il y a peu, je suis complètement larguée en ce qui concerne les news et tendances sur la blogosphère.

Avant, j'allais sur Novaplanet.com et j'étais au courant immédiatement des news culturelles dignes de ce nom. Depuis qu'ils ont changé leur site, ces bobos parisiens (je vous aime quand même plus que tout), je n'ai plus accès à rien, je ne peux plus aller raconter des conneries avec les novanautes, et je n'arrive même pas à m'enregistrer sous un nouveau pseudo. Bref, c'est la merde. J'ai envoyé des milliers de mails pour qu'ils m'expliquent et règlent le problème, mais ils en ont rien à foutre. Passons.

Du coup, sur le blog de Ced (http://cedwanttobelieve.canalblog.com/), j'ai découvert l'annonce de ce bouquin.

J'ai commencé à le lire, et franchement ça a l'air pas mal. Un mec normal, enfin quand même bourré de thunes il faut le dire, décide de devenir écolo à 1000% dans son environnement newyorkais, avec sa femme shoppeuse et son gamin. En fait dans le magasin, j'ai lu les 3 premières pages et me suis toute suite sentie concernée ; il explique qu'il était depuis un moment champion pour donner des cours écolos à qui veut bien l'entendre, mais qu'au fond à part trier ses déchets il faisait pas grand chose. Tout moi quoi. Bon à part que je me nourris de plus en plus bio, que je n'utilise plus de gels douche, plus de lessive toute prête, plus de produits ménagers (je fais tout ça moi même, ou j'achète bio et écolo), j'éteins la lumière (pourtant je ne la paye pas), je me brosse les dents à l'argile verte, je vais à la ferme pour mes légumes et j'ai appris à scruter les étiquettes de ce que j'achète ( provenance, ou encore additifs alimentaires). Mais bon ! Je vais quand même à la ferme avec ma voiture et j'achète toujours du PQ.

J'encourage certains et certaines de mes amis à s'intéresser à cette lecture donc, car il y en a qui commencent doucement à s'intéresser au bio et à l'écolo, et ça c'est chouette.

Enjoy !